On continu notre route à la découverte de la cote ouest des États-Unis avec notre passage à la Death Valley. Je dois vous avouer que la vallée de la mort était l’endroit qui me faisais le moins envie dans nos visites et pourtant c’est désormais un des sites que j’ai préféré. 

Pour arriver à la vallée de la mort,  je vous conseille fortement de prendre la route du Red Rock Canyon si vous le pouvez. Bien que cette route soit assez longue, comptez 4 heures de Bakerfield pour entrer enfin dans la vallée de mort, elle est tout simplement fabuleuse et incroyable. Ça vaut sincèrement le détour ! Même si cette route reste plus longue pour rejoindre Vegas, elle passera à une vitesse folle tant les paysages filent sous nos yeux pour notre plus grand bonheur.

Cette route est impressionnante, j’ai commencé à filmer un endroit parce que je le trouvais tout simplement magnifique, qu’une fois que j’avais rangé ma camera dans son étui (à mes pieds, dans la voiture. Oui gardez votre matériel près de vous !) qu’il fallait que je la ressorte ! Les paysages changent très vite, tous aussi jolis les uns que les autres mais tous aussi très différents.

On passe d’un désert aride, aux roches, brunes, blanches noires… Puis de nouveau à une étendue de sables, nous roulons ensuite de nouveau entre les roches d’un rouge intense cette fois-ci contrastées par d’autres très blanches… Quand soudain de la végétations, avec des arbres jamais croisés jusqu’à présent. Cette route est un vrai spectacle et sans doute la plus belle empruntée pendant notre séjour.

La route du Red Rock Canyon se visite très facilement en voiture, mais plusieurs petits points de visite sont aménagés pour que vous puissiez descendre de la voiture et profiter du panorama tout en marchant un peu. Les quelques arrêts que nous avons fait pendant notre route sont à couper le souffle ! La route en elle-même, est à couper le souffle !

Tout comme la Vallée de la Mort j’ai adoré passer par le Red Rock Canyon, et ça se voit, car sur la vidéo ci-dessous, au moment de l’introduction de notre journée, je m’arrête pas moins de 3 fois en 2 minutes pour vous faire profiter du paysage. Et encore, il faut le voir de ses propres yeux pour découvrir toute la beauté de cette route.

Après ces nombreux miles sur cette route sans fin nous arrivons enfin aux portes de la Death Valley. La Vallée de la mort est le désert le plus aride et le plus chaud de l’Amérique du nord. Appelée ” vallée de la mort ” pour ses températures dignes de celle d’une fournaise et son caractère figée. Lors de notre passage, nous étions à 114°F soit environ 46° C, autant vous dire que nous avions chaud ! En plus de ça, il y avait un mistral à décorner les boeufs, les américains ne comprendraient sans doute pas cette expression, mais le vent était tel que, Laura était obligée de s’agripper à nos bras, pour tenter de faire deux pas sans risquer de s’envoler dans le décor.

Avant d’entrée visiter le parc, nous n’avons d’ailleurs rien payé pour faire les quelques spots que j’avais repéré en amont, (nous sommes arrivés par la route 395, notre pass America the Beautiful ne nous a donc pas servi cette fois-ci) nous nous sommes arrêtés au General Store faire le plein d’eau fraiche, que je ne peux que vous recommander, mais aussi le plein d’essence.

Quand on entre sur les routes de la vallée de mort, on aperçoit un plat permanent. Bien que le site soit enormement visité, on constate un silence total assez incroyable, les routes sont grandes et les voyageurs curieux sont un peu partout dispersés dans le site et son immensité ! Je vous assure la grandeur est incroyable ! (je sens que je vais beaucoup utiliser incroyable, pour ces billets sur les USA !) Mais au fil des kilomètres le décor s’anime, change, pour en découvrir les petites merveilles.

En plein été, il est fortement recommandé de visiter le parc en voiture, ce qui n’empêche en rien de voir toute sa beauté ! Avec les chaleurs, on se sent vite étouffé, et pour ceux et celles qui n’aiment pas la chaleur, la visite promet d’être dure ! Personnellement la chaleur ne me dérange pas, (on est tous plus ou moins sensible) ce qui n’est pas le cas pour Morgan et Laura. Ils sont tous les deux sensibles aux insolations, et ils préfèrent aussi très largement vivre dans un milieu tempéré sans trop de soleil ! Aucun des deux, par exemple, ne peut passer une journée à lézarder sur la plage en plein cagniard !

Alors mettez-les en plein milieu du désert sous presque 50° et imaginez la scène ? ;)

J’avais noté 3 points à visiter qui étaient sensiblement sur notre route pour rejoindre Las Vegas :
Badwater Basin, un vaste bassin rempli de sel et de ce qui reste de l’immense lac qui recouvrait la vallés il y a des centaines d’années.
Zabriskie Point apparemment un des points les plus spectaculaires de la Vallée de la Mort, avec un panorama à perte de vue sur des collines plissées en accordéon de différentes couleurs.
Dante’s View un point de vue incroyable sur la vallée et sur la chaine de montagnes des Panamint.

Nous avons décidé d’éliminer directement le Badwater Basin qui est le point le plus bas et par le fait, le plus chaud du désert. Il est d’ailleurs fortement déconseillé de le visiter aux personnes sensibles aux températures élevées. Pour être honnête j’en mourrais d’envie mais après avoir fait quelques petites haltes dans des sentiers adjacents, pour visiter des ruines et vieilles machines abonnées, je sentais bien qu’avec la chaleur que nous avions déjà sur le haut du désert, Laura ne tiendrais pas !

Néanmoins, si vous avez la chance d’aller visiter la vallée de la mort lors d’une saison plus clémente, le Badwater est un point bien connu que je peux vous conseiller. (Regarder les photos sur le web, ou gardez la surprise). Même sans l’avoir vu, je sais que cet endroit m’aurais très largement plu, j’en ai tellement pris plein les yeux ici que le Badwater n’aurait sans doute pas dérogé à la règle.

Amoureuse du blanc et du bleu, j’en aurais eu pour mon compte: entre la terre qui est ni plus ni moins des croutes de sel, ce qui rend le sol claire (en été il parait que la croute de sel est tellement épaisse qu’on peut la confondre avec une étendue de neige) et le ciel d’un bleu sans fin, je suis sûre que j’aurais adoré cet endroit… Je me dis que ça sera pour la prochaine fois !

Nous sommes ensuite partie en direction Zabriskie point (et malgré notre plan… nous nous sommes perdus ! Nous n’étions plus à quelques miles près vous allez me dire …). Ce point est très touristique, mais vaut vraiment son coup d’oeil ! Nous sommes tous les trois littéralement restés bouche bée devant tant de beauté et de grandeur. Le vent nous a un peu gâché notre plaisir, Laura était toujours obligée de rester accrochée au bras de son père pour ne pas s’envoler, sans parler des rafales de vent qui nous jetait le sable en pleine figure et nous fouettait les jambes. Mais nous avons vite oublié cette peine une fois en haut du point tellement la beauté du paysage est incroyable…

C’est assez bizarre, car on s’attend à tout sauf à ça… J’entends par là, que l’on peut s’imaginer des panoramas fantastiques, regarder des photos, mais à l’oeil nu : c’est tellement plus beau … J’ai vraiment du mal à m’exprimer sur ce que j’ai ressenti, mais vous comprendrez très largement une fois que vous y serez passés.

Je dois vous faire une confidence, avec le vent, la photo si dessous n’a pas été facile à prendre… mais nous avons bien rigolé, et surtout nous en gardons un merveilleux souvenir ♥

Très sincèrement il n’y aurait pas eu ce foutu vent, on aurait pu rester des heures à contempler le panorama en haut du Zabriskie Point.

Après avoir passé un long moment au Zabriskie Point nous avons pris la route vers le Dante’s View qui nous emmenait à Las Vegas. À la dernière minute nous avons décidé de ne pas nous arrêter. Nous avions trainé sur la route pour profiter du paysage et la chaleur à eu raison de Laura. La puce nous a demandé d’avancer jusqu’à Las Vegas, parce qu’elle ne souhaitait pas ressortir de la voiture à cause de la chaleur. Elle l’aurait bien évidemment fait si nous l’aurions voulu. Elle nous a dit de faire comme on le souhaitait, mais qu’elle avait vraiment trop chaud à l’extérieur lors de nos petites expéditions.

Nous avons donc profité du paysage sans nous arrêter au prochain point, en nous promettant que l’on reviendrait un jour, au printemps ou en automne, pour profiter du parc dans de meilleures conditions.

→ La Death Valley est un parc incroyable, voici quelques petits conseils pour le visiter au mieux :

• Le parc est très grand (et tellement beau) que je ne peux que vous conseiller de prendre un Hôtel dans le coin. Vous avez pleins de petits hôtels sympas aux portes du parc.
Y passer une nuit vous permettra d’en profiter un maximum. Le visiter sur deux jours sera sans doute plus agréable et moins fatiguant. La route pour y arriver est longue, le fait de faire un stop sur cette étape sera vraiment très apprécié. Vous pourrez ainsi prévoir un pic-nique pour la fin de journée et aller manger au Zabriskie Point pendant le couché de soleil.

De passer une nuit sur place vous permettra de visiter le parc en deux étapes :
Le nord avec The Racatrack, Ubehebe Crater, Scotty’s Castle, Rhyolithe…
Le sud avec Devil’s Golf, Artist’s Drive, Badwater basin, Dante’s View, Zabriskie Point…

• Certains endroits sont accessibles uniquement en 4 x 4, ça sera tout du moins beaucoup plus confortable.

• Munissez vous d’une carte, non non, ne faites pas que confiance à votre GPS ;)

• Programmez votre itinéraire avec les points que vous souhaitez visiter.

• Faire le plein d’essence avant d’y entrer. Je n’ai pas vu de station à l’intérieur du parc et je peux vous dire que vous allez rouler et donc griller de l’essence, c’est assez vallonné malgré tout, vous risquez donc de consommer pas mal. On y fait aussi de nombreux allers-retours pour visiter certains points, le plein d’essence ne sera donc pas de trop.

• Que ce soit pour le soir ou le midi prévoyez un pique-nique. Au moment ou nous y sommes passés il y avait une espèce de grand complexe resto/hôtel en construction, mise à part ça, il y a rien à moins d’une bonne dizaine (vingtaine?) de Km. Pensez au pique-nique et à prendre de l’eau fraiche pour la journée.

• Munissez vous de vos meilleurs baskets, comme pour tous les parcs américains, vous allez beaucoup marcher. Pensez aussi à la casquette. En revanche si il y a beaucoup de vent, ne le sortez pas, à coup sûr elle va s’envoler. On en a vu quelques unes prendre le large lors de notre visite.

• Notre Pass America the Beautiful ne nous a pas servi, l’entrée à certains points semble totalement gratuit, mais on risque de vous le demander, ou de payer, pour visiter certains sites.

;

Voilà, je crois avoir fait le tour. Notre journée à Death Valley aura était longue mais riche en découvertes. J’ai adoré cet endroit, reposant et à la fois tellement étrange, d’une beauté sans fin. N’hésitez pas à partager à votre tour, votre avis, vos conseils, vos coins préférés de la Death Valley, je prendrais note… sait on jamais !

Beau week-end à tous !