La rentrée a bien été faite ce matin et comme les enfants, je reprends du service par ici, avec un rythme de croisière qui devrait revenir normal.

Il me restait une étape de notre road trip à partager avec vous, et pas des moindre, celle de la route 66 et de notre passage par LA.

Nous avons donc quitté Page et ses jolis environs après un tour de canoë en début d’après-midi pour nous diriger vers Flagstaff. Un itinéraire aux paysages variés nous emmène à cette fameuse ville qui se trouve en pleins coeur de la route 66. Encore une fois à cause du manque de temps, nous n’avons pas pu nous arrêter sur la route, mais sachez qu’il y a pas mal de spots à visiter, comme les coulées de lave du Sunset Crater ou encore les ruines d’un village indien à Wupatki. Mais aussi si vous avez la chance de pouvoir vous arrêter plus longuement offrez-vous une journée dans Petrifiel Forest Park, une fôret danse où on découvre (apparemment, nous ne l’avons pas fait) le bois fossilisé et des mesas bleutées de toute beauté !

À Flagstaff ne perdez pas de temps et allez découvrir la vieille ville ! Un centre ville avec un charme fou, j’ai adoré cette étape, où aujourd’hui encore, la ville reste bercée par le sifflet des trains de marchandises qui passent en plein coeur de la ville !

Dans la vieille ville, on y découvre tout un tas de friperies, des vieilles enseignes au caché des années 50 s’étendent sur chaque bâtisses, et on peut très facilement faire le tour du vieux centre ville à pied, un vrai plaisir de se balader, une jolie découverte pour nous.

Bien que Flagstaff soit loin de la mer (moi qui désormais ne pourrais plus vivre loin de l’océan) nous nous sommes fait la reflexion que de vivre dans un ville comme celle-ci, tout du moins dans le vieux quartier, nous plairait bien !

Nous nous sommes installés sur la terrasse de la grande place du vieux Flagstaff, où nous avons partagé une pizza, un peu plus tard un guitariste est venu s’installer juste en face de nous, et les bancs de la place ce sont peu à peu remplis. Après l’avoir écouté jouer quelques minutes, nous avons traversé le trottoir pour déguster des pots de glace servis à cuillère, puis nous avons continuer de visiter Flagstaff la nuit tout en regardant les trains passer.

Après une nuit passée dans un hôtel situé au bord de la route 66, nous avons pris la route en fin de matinée pour continuer à visiter cette fameuse route américaine qui relie Chicago à Santa Monica.

Notre prochaine étape avant de rejoindre Los Angeles est la ville de Laughlin. En chemin nous avons fait un arrêt à Williams, une petite ville de la route 66 restée dans son jus. La visite est vraiment agréable, les rues sont animées, et je ne vous parle pas du décor : on en prend plein les yeux tellement c’est mignon. On découvre des bâtiments du début du XXe s. des boutiques vintage à souhait avec ses veilles enseignes et ses cafés des années 50. Williams a aussi conservé son ancienne gare qui dessert encore la rive sud du Grand Canyon. La ville reste très dynamique dû au tourisme, on y trouve un grand nombre de motels, et de restaurants. Nous avons mangé dans un Diner, du poulet frit pour Laura, une spécialité maison pour Morgan et une salade de poulet au baies rouges pour moi, un mélange étonnant et particulièrement bon.

Nous sommes arrivés à Laughlin en fin de journée, nous avons rapidement trouvé notre hôtel. Un des plus grands que nous avons fait jusqu’ici, au point même où avec Laura nous avions fait de notre couloir une piste de course à pieds !

Sous une chaleur étouffante, 47° tout même, nous avons profité de la jolie piscine de l’hôtel qui donne sur les rives du Colorado pour nous rafraichir. Bien que l’eau de la piscine était terriblement chaude, je dois dire que ce moment de baignade nous a fait un bien fou ! Nous avons fini la soirée en grignotant un morceau au Denny’s, une chaine de restaurant bien connus au USA, depuis le temps que nous passions devant cette enseigne il était temps de goûter la cuisine. C’est en quelques sorte, l’Hyppopotamus Français, avec des plats un peu plus variés que ce que nous avons l’habitude de trouver aux États-Unis, dont une flopée de salades et des poêlées que nous avons particulièrement appréciées.

Après une bonne nuit à l’hôtel, nous avons repris la route le matin en direction de Los Angels. Une longue route nous attendait. Nous avions donc décidé de nous arrêter à Calico, ville fantôme, une étape que nous avions coché avant de partir, pour visiter, manger et faire un break.

Calico se visite très vite, le parc est dans l’ensemble “petit”, nous avons fait le tour en à peine deux heures (pose du midi inclue). C’est assez marrant de voir cette ville restée dans son jus, découvrir l’école de l’époque et les saloons. La visite est à faire avec les enfants courageux, curieux et patients.

En pleine saison pensez à vous munir d’une bouteille d’eau et d’une casquette. Calico est dans le désert et comme à Laughlin il fait terriblement chaud, la chaleur est étouffante, Laura a trainé des pieds lors de cette visite. Il vous faudra aussi compter 8$ par adultes et 5 pour les enfants, le pass America the Beautiful ne fonctionne pas. Personnellement, ce n’est pas une visite que nous referons, c’est bien à voir une fois, néanmoins, la visite ne vaut pas le détour, j’entends par là que si vous vous rallongez de plus d’une heure, passez votre chemin. Les États-Unis regorge de villes fantôme, vous aurez sans doute l’occasion de tomber sur l’une d’elle lors de votre périple !

Nous sommes arrivés à Los Angeles en fin d’après-midi vers 17h. Il faut savoir que Los Angeles est la deuxième ville la plus peuplée des États-unis après New-York, et que le comté est juste ENORME ! Vous n’aurez clairement pas assez de deux jours si vous souhaitez visiter la ville (contrairement à San Francisco qui reste une ville à taille humaine)  et ses 1300m2 ! Pour notre part, notre hôtel était très excentré des quartiers sympas, nous étions près du parc Disney, soit à plus de 60 km de Santa Monica ou encore Hollywood. Si vous avez le choix quand à la location de votre hôtel ou AirBNB, pensez à le prendr près des quartiers que vous souhaitez visiter, ça vous permettra de gagner un temps précieux, L.A étant une grande ville, vous ne passerez pas au travers des bouchons.

Après notre arrivée à l’hôtel, Laura surexcitée avait hâte de découvrir cette ville (si grande ! Oui j’insiste mais ça nous a tellement surpris!) nous avons décidé de nous rapprocher de Newport Beach qui se situe au sud de Los Angeles, qui était par le fait, pas très loin de notre hôtel.

Je dois vous avouer que j’ai eu un vrai coup de coeur pour Newport Beach, la photo ci-dessus parle d’elle-même, je trouve ce quartier tellement joli et l’ambiance qui s’y dégage est tout ce que j’aime !

En plus d’y trouver une longue plage de sable blanc bordée d’une promenade piétonne et de palmier (coeurs dans les yeux), on y croise des gens cool, avec des planches de surf sous les bras, les jeunes filles de l’âge de Laura sont toutes blondes, le soleil doit y être pour quelque chose, marchent nus pieds dans les rues mais restent très coquettes. Les bars sont animés, les gens sont souriants et aimables… bref j’ai a-do-ré, Moragn aussi, et comme en plein coeur de Flagstaff, je me serai bien vu poser mes bagages ici quelques mois.

Après une courte visite de Newport Beach, nous avons pris la direction de Santa Monica, pour miss Casse-Bonbon (alias Laura) qui voulait découvrir le Pacific Park, un parc d’attractions qui se jette sur l’océan. Comptez au moins une bonne heure pour vous y rendre si vous êtes dans le sud de L.A, après tout nous étions là pour découvrir un maximum de choses, et comme la journée du lendemain était déjà bien chargée, nous avons pris la route pour Santa Monica, en claquettes et débardeur… et croyez moi c’était une mauvaise idée ! Si il y a bien une chose que je peux vous conseiller : laissez toujours une veste dans votre coffre de voiture !

Nous sommes arrivés dans la soirée vers 19/20h la nuit était tombée mais le parc fermant à 23h, ça nous laissait largement le temps d’en profiter. Nous avions eu un beau temps toute la journée mais le températures ont tendance à descendre très vite dès que la nuit tombe. Morgan s’est donc retrouvé en tee-shirt alors que Laura et moi lui avons piqué son sweat et sa veste (du PSG oui, il n’a honte de rien (j’ai d’ailleurs laissé la veste à Laura hein, faut pas déconner ;)).

Avant de monter dans les manèges nous avons été jusqu’au bout du ponton pour découvrir les artistes de rue, chanteurs, danseurs, graffeur… puis au bout de celui-ci des pêcheurs attrapent en pleine nuit de nombreux poissons tout en les vendant sur place !

De retour au Pacific Park, nous avons pris un pass pour Laura, compter entre 26 et 32 euros le pass  (il sera moins cher si vous le commandez sur internet) pour des tours de manèges illimités ! Autant vous dire que malgré le vent et le froid Laura s’en ai donné à coeur joie jusqu’à la fermeture.

Cette journée a été des plus épuisante,  la route, les visites, les manèges… nous avons retrouvé notre hôtel vers 1h du matin. La nuit a été courte mais bonne. Nous étions prés à découvrir Los Angeles !

Road trip organisé par Showroomprivé régulièrement en vente sur leur site :)